Contatori visite gratuiti
raven

R O I S 

MacchinaFotografica4
notebookboy
bussola
32etretat.JPG

IMAGES DE VOYAGE

 

... c'est vrai, c'est un voyage

fait d'images de nos vagabonder

pour le monde.La photo, pour ceux qui l'observent pour la première fois,peut susciter la curiosité,

étonnement, et bien plus encore.
Pour nous qui les publions sont notre mémoire,ce souvenir qui au fil des ansil peut s'estomper.Les images sont le salut,amour de la découverte.

    ÉCRIRE EN VOYAGEANT

 

Écrire, vous impressionner sur un événement, une sensation, un lieu.J'ai composé un journal pour chaque voyage,où j'ai écrit ce que j'ai vu en écrivant.

J'ai écrit sur des endroits vus à travers nos yeux. J'ai écrit sur des endroits particuliers où vous devriez vous rendre au moins une fois.Bien sûr, ce ne sont que des fragments de vie, des miettes qui peuvent enrichir un voyage même juste en lisant.

   CARTES DE VOYAGE

 

Prenez une photo, parlez de la photo.Vous qui lirez ce carnet de voyage, cet endroit mais où est-il?Sans prétention, prêt  lire
et loin, sans navigateur satellite juste une pincée d'aventure,
et un soupçon de probable imprévu.Vous voyagez. Un clic, un Moleskine et une carte.

 

                            

 

                        Carnet de voyage vacances France 1999

 

 

 

Nous voici sur le sol français le 20 juin 1999 et nous nous dirigeons vers les cristalleries de Baccarat dans le pays homonyme, avant de l'atteindre nous avons parcouru l'habituelle Milan Sestriere puis Briancon puis à Nancy détour par BACCARAT réputé pour sa verrerie de renommée mondiale Maintenant à SAINT DIE sur la piazza Stanilas se trouve la fontaine Neptune vraiment spectaculaire. Le temps commence à se gâter et nous prenons la route de CONNANTRE pour la nuit nous sommes restés dans le parc de péage, ombragés et frais, dommage que le temps soit mauvais. Ce matin humide nous démontons et nous dirigeons vers LAGNY, nous allons immédiatement acheter des billets pour Disnylan Paris, pour le lendemain avec AE nous avons eu cette possibilité et aussi une très petite remise. Avec ce système, nous ne ferons pas la queue. Également sur Internet avec AE, nous avons également réservé la projection du film avec des effets spéciaux "Les garçons ont rétréci." avec passage sans queue, parfait. Nous voulions nous arrêter dans l'un des campings autour de l'hôtel, mais les prix sont fous (exemple: le camping David Crokett coûte 118,00 francs la nuit). Nous revenons sur nos pas et en trouvons un à Lagny et avec 180 francs pour deux nuits nous allons bien, c'est certainement toujours haut, mais jamais aussi haut que ceux autour de Disnylan. On se lève froid, la journée que l'on doit passer dehors ne nous donne aucune garantie de beau temps. Cependant, après un bon petit déjeuner nous reprenons la route pour cette nouvelle aventure. Immense parking, 40 francs à 8h40 et il y a encore plein de places libres. Pas de file d'attente à l'entrée car les billets que nous avions faits hier, pour ne pas perdre de temps nous allons immédiatement voir les effets spéciaux "Les garçons m'ont serré", les fauteuils ont bougé, ou l'image agrandie qu'il semblait que la vipère pouvait m'avoir mordre, ou becs sortant du siège avant. Amusant. Bien sûr, le tout avec des verres tridimensionnels livrés à l'entrée. C'est juste une petite histoire, mais l'endroit est rêveur, il est aussi bon pour les adultes qui deviennent, par magie, des enfants. Les deux jours se sont écoulés et à contrecœur nous démontons tout et partons pour REIMS. Nous arrivons dans la ville et visitons le majestueuse cathédrale, puis vers LAON nous allons admirer aussi dans ce cas la cathédrale et la ville. Après le tour de la ville, nous prenons la voiture et cherchons le camping, le choix tombe sur celui de LA FERE, un petit le long de la rivière, mais rien de spécial. Ce matin nous nous enfuis du camping et nous dirigeons vers SAINT QUINTIN Giro pour admirer également cette basilique dont la magnifique façade de style gothique offre aux touristes bien 173 sculptures soigneusement sculptées, représentant scènes de la vie urbaine. Nous remontons et nous arrêtons dans la ville d'ARRAS, nous admirons sa célèbre place où tout autour de 155 maisons peuvent être admirées, dans différents styles, gothique, flamand, etc. Nous ne pouvons pas aller au-delà du musée militaire "DE LA TARGETTE", le musée contient des milliers et des milliers de trouvailles, de mannequins des différentes guerres, tous exposés derrière des vitrines organisées de manière maniaque, bref une collection non indifférente. A visiter. Attention Maintenant la prochaine destination est l'océan, enfin nous y sommes presque ... Et au nord DUNQUERQUE nous attend avec son histoire avec sa fameuse plage au débarquement. Le vent ici ne manque jamais, le ciel sombre et la lourde histoire rendent notre passage mélancolique. Une petite promenade sur la plage. Nous quittons cette triste page et continuons, mais au sud, le prochain arrêt est CALAIS, c'est le point le plus proche de l'Angleterre où l'on peut voir les falaises de Douvres. Attention Nous sommes éblouis par l'Overkraft, ils ressemblent à d'immenses bouées de sauvetage qui, à travers un coussin d'air survolent l'eau, imparables, nous ne les avions jamais vus. Alors nous partons la côte encore au sud nous décidons de dormir dans un camping sur l'océan nous sommes à BOULOGNE SUR MER, le musée du château de la ville minimise le quartier, parsemé de monuments et musées dédiés au débarquement, ça vaut le détour. Lire le journal des autres touristes , ont indiqué une ville souterraine qui, au cours des siècles, a changé sa robe à plusieurs reprises. Alors on y va tout de suite.Attention NOURS, cette ville a été créée au Moyen Âge, depuis lors elle a accueilli de nombreuses communautés au fil des années. Il a des jardins potagers, des salles pour les troupeaux, des passages pour se rendre au hall central, il pouvait accueillir jusqu'à 3000 personnes, et ils étaient autonomes, ils pouvaient y vivre pendant des années. Bref, nous avons été éblouis. Le billet est un peu cher, mais il vaut 94 francs. Il est tard, la visite de la ville nous a pris beaucoup de temps, on pense que de toute façon puisque l'obscurité arrive vers 23h30, on va pouvoir trouver un camping, mais il a commencé à pleuvoir, donc on décide que ce soir on dormira dans le sec . Nous pensons que la commune DIEPPE peut nous offrir quelques choix. Mauvais. Tous les hôtels sont complets, le seul qui pourrait probablement nous accueillir est l'ETAP Hotel, le problème est qu'il n'a pas de reciving actif, mais seulement de reciving automatique, avec acceptation AE. Nous nous aventurons dans cette affaire compliquée, après plusieurs tentatives, et observons comment les invités se comportent à l'entrée. Nous avons réussi à entrer et à obtenir la clé avec le code. Bref, très technologique: la voiture est garée juste sous les fenêtres, mais à chaque bruit, on commence à regarder par la fenêtre. Nous avons payé 180 francs pour la chambre. Nous prenons le petit déjeuner au bord de l'océan. Nous continuons notre agenda vers ETRETAT, la route sur la crête est magnifique (d20) Nous nous arrêtons à la FECAMP pour admirer le Palais Bénédictine, un monastère. Ici un moine a inventé la digestive Bénédictine, nous continuons sur la crête en laissant nos yeux à chaque courbe. Les falaises sont infinies et vues de cette route sont vraiment majestueuses. Nous voici à ETRETAT la marche vers le sommet, l'éléphant buvant dans la mer, on ne peut pas le manquer du tout. Dans cette partie de la côte, il y a beaucoup de touristes, précisément parce que ces falaises sont uniques. Compte tenu du temps que nous décidons de dormir ici, le camping n'est pas vraiment conseillé. KIKKA Arsenio Lupin aurait caché les bijoux volés dans une grotte sous le tronc du pachyderme. Nous mangeons dans l'un des nombreux restaurants de la ville. L'obscurité arrive très tard donc la bonne nuit avec le ciel noir arrive vers 23h30. Le matin nous nous dirigeons vers LE HAVRE HONFLEUR pour le pont de Normandie, fou de traverser la Seine à 59 mètres de haut, c'est le plus haut pont à haubans d'Europe, pour en savoir plus vous pouvez vous arrêter à 39 francs pour chaque passage. Après avoir passé le pont à bosse du pont à Honfleur, l'impact de l'ultra moderne au centre-ville historique nous fait retomber dans la vieille Normandie, avec ses maisons à colombages aux rues étroites en pavés, de ce lieu enchanté Les routes du cidre et du fromage commencent.Pour dormir nous nous dirigeons vers un endroit moins chaotique LUC SUR MER, passons une journée à la plage, et nous reposons. La nuit était fraîche et on se retrouve le matin      une invasion d'escargots, nous les avons même montés sur pneus. Nous visons le CAEN, nous ne pouvons manquer de voir le cinéma circulaire. C'est une structure circulaire où le public entre, installé à l'intérieur il y a des supports où les spectateurs peuvent se soutenir mutuellement pour la projection qui se déroule debout, car la visualisation du film du débarquement est circulaire. En plus du documentaire très intéressant, la vision est également très particulière. Nous avons passé une myriade de villages tous à marée basse et sèche sont autant de perles à ne pas manquer. Lisez la carte. On se réveille dans une de ces perles sèches que Portabail fascine est incroyable, et le pont qui est nu puis se cache derrière la marée haute, ce pont mène à une promenade sur la plage et sur les dunes, à visiter. les jardins, bien entretenus et l'église. Maintenant, je voulais visiter la maison-musée de Cristhian Dior qui se trouve à GRANVILLE. La maison renferme son histoire avec des pièces uniques à admirer, une promenade à ne pas manquer. 25 francs pour deux personnes. Maintenant, la cathédrale des cathédrales nous attend.MONT SAINT MICHEL, que dire, le monde entier a déjà tout dit et écrit donc il faut le vivre faire une promenade en montant et en descendant ces marches corrodées par le temps et le sel, admirer la marée basse et le coucher du soleil . Nous nous sommes laissés emporter par la performance du schef qui se produisait sur la marche du restaurant, il filait cette omlette, la jetait en l'air, puis toujours sur le feu, de la cuisine posée contre le mur de la maison. Nous sommes entrés de la simple de Poulard. Eh bien, nous n'avons presque rien mangé, sauf une omelette et ils nous ont pelés. Plus tard dans la ville haute, nous avons mangé Mulas Frittes pour remplir un peu l'estomac. Aujourd'hui, le temps nous a sauvés, ce fut une journée très sensuelle. Mais les biscuits sont délicieux, riches en beurre, très savoureux, on dit au revoir à la Normandie et on entre dans l'autre région la plus célèbre de France, la Bretagne. DINAN nous accueille, il faut se promener dans ses rues pour capter la saveur médiévale de la ville, c'est un musée, dans les rues, pour les maisons, pour les commerces mais la promenade à ne pas manquer est celle sur les murs, accessible depuis la château. Au matin au bord de l'océan notre carte, faite de notes, de cartes désormais usées et corrodées, indique que notre prochain arrêt sera GUIMILIAU, nous ne voulons pas manquer l'un des plus beaux complexes paroissiaux de France. Il se compose d'une église dédiée à San Milio et au Calvaire à l'extérieur de l'église et attire la curiosité. Le calvaire, est en granit, à l'intérieur ont été sculptées environ 200 statues qui vont représenter 25 scènes religieuses. La morosité de la sculpture, le ciel encore aujourd'hui plombé et le gravier qui contraste, me donne l'impression d'être catapulté dans un autre siècle. Nous partons aussitôt, partons pour LOCRONAN, garons la voiture juste à l'extérieur de la ville moyennant un supplément (15 francs) et commençons à nous plonger dans un autre monde, celui de la Renaissance bretonne, un peu sombre, un peu austère. Ils ont réussi à conserver toute la ville, qui remonte au Ve siècle telle qu'elle était alors, elle prospérait sur le tissage des voiles, maintenant pour ses artefacts en tissu et en broderie. J'ai acheté mon initiale, magnifique. Pour chaque maison il y a un magasin. Un autre arrêt est CONCARNEAU, avec sa citadelle. En fait, c'est une ville dans la ville, un pont-levis, il laisse passer les touristes à l'intérieur, où vous pourrez admirer les murs avec sa vue, et de nombreux restaurants et magasins, c'est certainement très touristique, mais ça vaut le coup. Après avoir mangé dans la ville ouverte, nous avons trouvé un endroit pour dormir juste à l'extérieur de la ville, le lendemain matin, de lourds nuages ​​ont assombri le ciel breton bien connu, mais aujourd'hui ils étaient encore plus sombres, nous démontons et comme toujours un peu humides nous nous dirigeons vers LORIENT, la culture aujourd'hui concerne une visite de la base sous-marine, avec un guide, évidemment tout en français, car c'était un jour de semaine et les bases ne sont pas aussi populaires que les villes décrites ci-dessus, seuls trois d'entre nous ont fait tout le trajet. Il s'est arrêté, a-t-il expliqué, il était très bon, il parlait lentement et était très compréhensible. VANNES, nous voici dans une autre ville charmante, maisons à colombages, vieux port, les jardins tout autour, bref, cette perle avec les autres décrites ci-dessus est à ne pas manquer, mais à vivre au moins quelques heures. D'ici le voyage n'est pas long car on s'arrête au parc BRANFERE au GUERNO, c'est un immense parc, les animaux sont autour, il y a un kangourou derrière, un paon qui fait la roue à droite, un ara qui vous éblouit par ses couleurs sur une branche, même les arbres sont denses, mais plantés selon des critères et soignés par des personnes expertes. Les propriétaires un duc et une noble italienne voulaient rendre ce jardin accessible à tous. En fait, vous pouvez marcher et pique-niquer. et nous devons voyager pour découvrir de nouveaux endroits et visages. Ce n'est pas très pratique, mais pour la survie du parc lui-même il y a 100 francs + 10 francs pour la brochure de la carte. Nous prenons la D165 et nous arrêtons pour une baignade rafraîchissante à LA BAULE, les guides ont dit que c'était l'une des plus belles plages d'Europe. En effet 9 km de plage de sable blanc sans parasols d'aucune sorte vous donnent la possibilité de vous détendre et de pouvoir faire de longues promenades sur la salle de bain, nous passons la nuit à BETZ SUR MER, précisément aux Paludiers véritablement un Eden, pour manger nous entrons dans un village, à l'époque avait le marée basse, c'était une vision folle, le nom est CROISIC, un village de pêcheurs, avec des maisons basses et colorées, la péninsule pointe vers l'océan. Nous avons eu des billets pour Ocearium, fantastique, les méduses enfermées dans les cylindres colorés sont merveilleuses sans parler du tunnel avec les requins qui passent au dessus de votre tête, excitant. Je n'avais jamais vu d'aquarium sous cet aspect. (96 francs très bien dépensés) la nourriture que nous avons virée vers la cité médiévale de GUERANDE, une belle cité médiévale, protégée par ses murs qui la protège non seulement des assauts ennemis mais aussi de l'eau douce et salée qui se jettent là dans d'immenses marais salants. Nous continuons dans les contes de fées et allons au château enchantés par JOSSELIN, nous n'entrons pas car nous sommes des heures supplémentaires, puis nous nous adaptons pour admirer ses remparts et le village caractéristique qui l'entoure. On a vraiment l'impression d'être dans un livre de contes. Mais haime, le temps presse et nous tournons notre regard vers VITRÈ, où nous nous arrêtons pour la nuit. Le camping est municipal, où vous entrez sans problème, vous pouvez vous asseoir où vous voulez, puis le lendemain le gardien vous demande les documents et l'argent pour la nuit. Il est propre et petit à l'entrée, vous trouverez une cascade de fleurs et un jardin bien entretenu. Attention je le recommande vivement (40 francs) Armés d'une bonne dose de patience et d'une envie de skier, nous allons aller au merveilleux palais de VERSAILLE, que dire sinon ce qui a déjà été écrit et dit. une merveille, pour être étonné. Les jardins sont perdus de vue, une balade en train est conseillée, vu l'immensité de la surface, si vous le souhaitez il y a aussi une balade en calèche, romantique. Ce matin nous nous réveillons et notre objectif est de prendre le petit déjeuner dans la rue De Rivoli PARIS, il y a la boutique Segafredo qui vient d'ouvrir, et on ne peut pas manquer un café tout italien. Après le bon café, nous sommes allés acheter des billets pour le Louvre au 24 Rue De Rivoli, aux babillards. C'est parce que demain nous ne ferons pas la queue à la caisse, mais nous passerons par l'entrée de Rischelieu, et nous serons immédiatement à l'intérieur. OKKIO c'est une suggestion intéressante pour gagner du temps. J'ai ensuite noté le chemin suggéré par Travel PArigi. Le Louvre est immense et vous ne pouvez pas le visiter si vous n'avez pas de chemin précis, vous risquez de ne rien voir. Après 4 heures de marche ici nous sommes devant le travail le plus intéressant de tous. La Gioconda, que dire de l'année suspendue dans la salle Les Italiens, mais trop de gens ne nous laissent pas l'admirer comme nous le voudrions. Quand c'est l'heure du dîner et nous allons au quartier latin où après avoir été agressé par la musique, la joie et le chaos, nous nous asseyons dans une pizzeria et mordons, affamés et fatigués, une pizza, bien, ou les ours auront faim. Conduire à Paris n'est pas facile tout le monde est rapide, aux ronds-points, si vous sortez vivant c'est un succès. Cependant, nous nous jetons dans la mêlée et ce matin après avoir tout démonté nous décidons que le dernier salut avant de rentrer chez nous sera de la DEFENSE, après plusieurs tentatives nous avons réussi à trouver la place de parking, également dans ce cas à bout de souffle, les yeux sur ce voyage tombé d'émotion encore et encore. Nous promettons que nous reviendrons plus calmement. Une telle ville fascinante devrait être appréciée petit à petit. Jour après jour, notre zigzag  français cette année aussi.              

 

Juste quelques chiffres, juste pour avoir une idée des coûts.

6131 km hachés en 20 jours

essence totale 620,00 lires

dépenses totales de vacances 3.076.000 lires

 

 

 

 

bbcdac3f88e07091e0210bb52c485010
IMGBINeye-scleral-tattooing-drawing-epiphora-pngbgq7TkDy
basket-310061960720

     JETER UN OKKIO

 

... nous vous remercions avec ce dernier bijou. Jetez un œil à l'intérieur de cette pièce et vous trouverez de petites histoires de notre vie.

      NOS LOISIRS CRÉATIFS

 

Voici notre vitrine sur le monde. Nous avons  pouvoir partager les nôtres réalisations avec le Web.Objets, tous entièrement faits à la main. Pour chaque objet, vous trouverez une description et son utilisation. Il est évident qu'étant des pièces uniques, elles ne peuvent pas être identiques, car précisément créées une à la fois, avec patience et passion. Si des idées surgissent lorsque vous les voyez, il vous suffit de nous contacter et votre projet sera mis en œuvre.Et maintenant .

          NOTRE MAGASIN

 

Voici le chariot, nous voulions le faire le plus artisan possible, et le voici.le  panier utilisé pour tu go au jardin potager.

En fait nos objets sont simples, vrais, comme la terre quand elle est cultivée.Quand une tomate mûrit et se détache de la plante, la satisfaction est inégalée,le même sentiment est que lorsque nous créons quelque chose, si alors il a des commentaires avec le web, nous sommes plus satisfaits.


facebook
twitter
youtube
tripadvisor
pinterest
flickr
instagram

SARTISA


facebook
twitter
youtube
tripadvisor
pinterest
flickr
instagram

R O I S 

Créer un site Internet | Création site web gratuit